Usage des médias sociaux: la recette magique

Depuis que j’intéragis avec les médias sociaux, il m’arrive de me faire demander des informations sur les différents outils, tant pour des besoins personnels que professionnels. Que ce soit pour interagir sur Twitter, faire du podcasting ou simplement connaître les plugins les plus utiles pour WordPress, les gens veulent détenir la précieuse information, qu’ils croient, sera responsable de leurs succès. Mais il n’y a rien de plus faux: les outils n’ont jamais été garants de succès. Installez-vous dans la cuisine de chez Toqué! et essayez d’arriver au même résultat que Normand Laprise.

Pablo
Vous connaissez l’histoire. Une femme dans un parc reconnait Picasso. Elle convainc le maître de faire son portrait. Après l’avoir observée attentivement, Picasso saisit l’esprit de son modèle sur son carnet à l’aide de quelques simples traits de crayon. La dame lui demande alors ce qu’elle lui doit et l’artiste lui demande 5000$. Elle lui demande alors comment peut-il demander un tel prix pour un dessin qui lui a pris quelques secondes à réaliser. À quoi Picasso à répondu: Madame, ça m’a pris toute ma vie pour arriver à ce résultat.

C’est la même chose avec les médias sociaux. Et avec peu importe ce que vous faites dans la vie d’ailleurs. Ce n’est pas parce que vous avez lu un livre qui vous explique toutes les techniques de la peinture à l’huile que vous réussirez une toile. Pas plus que c’est parce que vous avez obtenu votre permis de conduire que vous êtes en mesure de piloter une F1. Ce n’est pas le savoir qui fait que vous deviendrez un expert des médias sociaux mais bien l’expérience de ceux-ci. Et ça prends du travail. Beaucoup de travail.

Malcolm
Je suis allé voir la conférence où Malcolm Gladwell explique les propos de son livre Outliers. Une conférence relativement intéressante où il explique sa fameuse règle des 10 000 heures: c’est le nombre d’heures passées à faire quelque chose à partir duquel on peut penser avoir maîtriser un outil ou un certain savoir-faire dans un domaine. Rien de neuf que de savoir qu’il faut travailler avec acharnement pour arriver à ses fins, mais le génie de Gladwell réside dans le fait qu’il a des études à l’appui ET des histoires intéressantes pour appuyer sa théorie.

Est-ce que de passer 10 000 heures à faire la même chose est une garantie de succès? Certainement pas. Il y a des gens qui, comme Picasso, ont pratiqué les arts toute leur vie sans jamais s’améliorer ou arriver à quoi que ce soit d’intéressant. C’est là que le savoir-faire entre en ligne de compte. Le savoir-faire réside dans la capacité à s’adapter à des situations qui diffèrent de l’original, d’apprendre de ces situations pour arriver à un bon résultat indépendamment des facteurs externes.

Et le Web
Les médias sociaux se développent depuis quelques années mais soyons lucides: personne ne blogue depuis 10 000 heures. Personne ne réseaute sur FaceBook ou FriendFeed depuis 10 000 heures et encore moins ne micro-blogue sur Twitter. Les médias sociaux n’en sont qu’à leur prime jeunesse alors il serait stupide de croire que l’on peut maîtriser la bête. Ceci dit, je m’accorde pour dire qu’il y a des principes qui fonctionnent mieux que d’autres, dans la situation actuelle (sinon je n’aurais pas écrit ce billet sur l’usage de Twitter) et qu’il est possible que ces principes ne soient plus valides dans un an ou deux.

Ces plateformes évoluent tout comme l’usage que l’on en fait. La publicité sur les podcasts qui était considérée comme une vilaine chose il y a quatre ans est maintenant de plus en plus acceptée. Personne ne peux dire quels seront les plateformes les plus utilisées dans deux ans ou même si les plateformes actuelles seront encore les plus utilisées. Qui aurait pu prédire il y a trois ans que FaceBook dépasserait actuellement Myspace? Certainement pas moi.

Connaître les ingrédients
Il y a deux ou trois trucs que je crois savoir faire par rapport au Web, sinon j’imagine que les clients ne me paieraient pas pour le faire. Comme produire de bons podcasts, faire des conférences engageantes, micro-bloguer de façon divertissante et efficace ou écrire des billets de blogue avec un angle créatif. C’est probablement pourquoi les gens me posent des questions croyant que je vais leur livrer le secret de la potion magique.

Même si je vous donne la recette ou que vous la consultez sur internet, vous ne réussirez pas à du premier coup à préparer la potion magique. Vous devez faire comme tout le monde et apprendre à vous servir des outils pour la cuisiner, mais aussi la rater plusieurs fois avant d’arriver à un résultat satisfaisant. Et au moment où vous croirez avoir réussi, le contexte changera, la potion ne sera plus efficace et vous devrez réapprendre à nouveau. Interagir sur le web demande autant de savoir que de savoir-faire. Une grande capacité à s’adapter au changement aussi. Mais ce truc-là, ça ne s’apprends pas.

Photographie par Simon Butler


À propos de cet article