Savoir générer de nouvelles idées pour ses billets de blogue

Lundi je discutais avec Bob Goyetche et Julien Smith à propos de blogues. (Deux gars brillants. Si vous ne les connaissez pas, vous devriez sérieusement penser à aller les lire). Nous nous sommes mis à parler de la difficulté à tenir le rythme et à publier de façon régulière. Parfois c’est le temps qui manque, parfois c’est la discipline qui fait défaut, mais souvent, ce sont les nouvelles idées qui manquent.

Avoir le syndrôme de la page blanche?
Ou plutôt de l’écran blanc. Vous avez une fenêtre WordPress ouverte et ne savez pas trop quoi en faire? Je vais vous livrer une des façons de générer des idées nouvelles que j’utilise. Je vous le dis tout de suite: ce n’est pas ma façon de le faire la plus spetaculaire. Ça n’a rien de sorcier, ça n’a rien de nouveau, mais ça marche.

La pensée latérale
Ceux qui ont étudié en communication, en publicité, en arts ou en design connaissent probablement Edward de Bono et sa méthode de pensée latérale (Je n’ai trouvé que la version anglaise du livre Lateral Thnking sur Amazon) La méthode est simple: on applique à un sujet donné une solution ou un point de vue qui provient d’un champ d’expertise diamétralement opposé. De cette façon, on arrive à une solution qui ne pourrait être possible en utilisant la pensée logique.

La pensée en action
Comment s’en servir? Pensez à un sujet relé aux médias sociaux: le micro-blogging par exemple. Imaginez le micro-blogging, s’il était, disons, un fruit. Ça pourrait être une voiture, un animal, ça n’a pas nécéssairement d’importance. L’important c’est de sortir du moule et d’arriver à envisager le sujet d’une nouvelle façon. Reprenons. Comparons le micro-blogging à une pomme-grenade: ce sont plein de petites particules que l’on absorbe, et dont l’agglutination forme un tout cohérent; le fruit. À partir de cette idée, je peux élaborer et trouver des similarités et des différences entre les deux. Vous me suivez?

L’art de la pensée latérale réside dans l’habileté à créer des parallèles plus ou moins efficaces entre deux mondes qui sont normalement non-reliés. C’est une méthode accessible à tous et facilement utilisable avec un peu de pratique. Bref, c’est une des quelques méthodes que j’aime utiliser parce qu’elle produit des résultats aussi surprenants que pertinents.

Quel est votre méthode?

Photographie par Emilio Garcia.


À propos de cet article