Pour en finir avec la terminologie de Twitter

Ça arrive tous les jours et ça m’énerve. Oh, rien de bien grave, mais une tonne de gens utilisent n’importe quel mot non approprié, fabriqué ou mal défini. Je parle ici de l’outil de microblogage Twitter. Ce genre d’erreurs s’emploie à l’occasion dans le langage commun, mais lorsque ça se retrouve dans le journal, ça me donne de l’urtiquaire (et l’urticaire, on n’aime pas ça). Rigueur journalistique, quand tu nous tiens…

Voici un exemple (et ce n’est pas le seul à avoir été publié dans un média sérieux): c’est un paragraphe tiré d’un article de Nathalie Collard publié ce 1er juin 2010 que je transcris ici avant que Cyberpresse ne le rende disponible que pour ses abonnés payants:

Finalement, c’est sur Twitter que je trouve l’information qui permet à mon coeur de reprendre son rythme régulier: des dizaines de twitts (des messages ne dépassant pas 140 caractères) me confirment que l’odeur de fumée est bel et bien généralisée et que mes amis Twitter la sentent, eux aussi, aux quatre coins de la ville.

Je ne commenterai pas l’article lui-même mais si je peux un tant soit peu clarifier les mots de base de la terminologie de Twitter (et ainsi aider mes amis les journalistes à ne pas insérer ce genre de fautes dans leur précieux journal) ce sera ça de gagné. Voici donc quelques erreurs courantes:

Un Twitter
On l’entend tout le temps: «Je viens de m’ouvrir un Twitter», ou bien: «Je vais écrire ça sur mon Twitter», et encore: «C’est quoi ton Twitter».

Ce que vous avez, c’est un profil Twitter ou un compte Twitter. Twitter, c’est le nom de l’outil. La définition du mot «twitter» est «gazouillis», soit un ensemble de gazouillements.

Lire ses Twitts
Comme dans l’exemple de madame Collard, on utilise (souvent sans le savoir) un mot inventé pour définir les micromessages. Un mot anglais très proche d’un point de vue ortographique serait «twit» mais il est inapproprié dans le contexte. Les deux définitions de «twit» utilisé comme nom commun sont: 1- Un reproche, une taquinerie reprochant quelque chose. 2- Une personne stupide ou désagréable.

Le mot approprié est «tweet», qui signifie «pépiement» ou «gazouillement». C’est d’ailleurs le terme «tweet» qui est utilisé en français et en anglais à l’intérieur de l’interface de Twitter. En français, on peut aussi parler de micromessages.

Twit
Les francophones utilisent parfois ce terme pour définir les utilisateurs de Twitter. Il est rarement utilisé par les anglophones et toujours à la blague car, comme on vient de le voir, c’est un terme désobligeant qui signifie «stupide».

Ce dont on parle ici c’est de «twitterer» qui signifie «gazouilleur». On peut utiliser le terme français microblogueur.

Twitter (verbe)
On peut facilement confondre le nom de l’outil et le verbe en utilisant «twitter» comme verbe, surtout en français. Les anglophones utilisent souvent «to tweet» plutôt que «to twitter» dans ce contexte.

Je conseille de faire de même pour la francisation (incorrecte) du verbe en utilisant «tweeter» plutôt que «twitter». Si on veut utiliser le français de l’Office québécois de la langue française, il faut accorder le verbe microbloguer.

En conclusion
Il y aurait bien d’autres termes sur lesquels s’attarder, comme vous parler de «followers» ou encore de «hashtags», mais ce sera pour un autre billet.

Bon microblogage!

Photographie par Frederik Hermann


À propos de cet article